Les piqûres de l’été ne gâcheront pas nos vacances !

piqure d'insectes en vacances

Une piqure d’insectes, de guêpes ou encore morsures de méduses, l’été est parfois une saison risquée. Voici quelques conseils à suivre pour les victimes de ces vilaines bestioles !

Le ciel, le soleil, la mer et… les insectes, guêpes ou autres méduses ! Les dangers sont partout durant la période estivale ! Et pour plusieurs raisons ! Nous passons le plus clair de notre temps à l’extérieur ! Ce qui augmente les risques de piqûres de vacances. Les balades en forêt ou les baignades en mer sont nos activités favorites pour prendre l’air. Le hic : c’est aussi l’espace favori de tout un tas de prédateurs qui en ont après notre peau ! Et dont leurs actions peuvent être lourdes de conséquences. Alors autant anticiper en respectant l’adage « Mieux vaut prévenir que guérir » ! La piqûre de vacances ne gâchera pas votre été !

Piqure d’insectes en l’été

Piqûre de moustiques

Les hausses de température et les points d’eau sont les conditions idéales de vie des moustiques. Résultat : des piqûres et des démangeaisons sur plusieurs zones du corps. Rien de très glamour. Sachez que ce sont les femelles qui nous piquent ! La légende prétend qu’elles s’attaquent, en priorité, à ceux qui ont la peau sucrée. Mais les scientifiques, eux, n’en sont pas si sûrs et continuent de chercher les causes de leur acharnement sur certaines personnes et pas d’autres !

Pour éviter de se faire piquer, quelques bonnes habitudes vous aideront. Pensez aux répulsifs surtout si vous partez dans des zones à risques. Dans les îles ou à proximité d’un lac. Ne lésinez pas sur les moustiquaires et les vêtements couvrants les principales zones de votre corps.

Enfin, pensez aux huiles essentielles comme la lavande ou à la citronnelle. Diffusez cette odeur dans votre chambre, les moustiques ne la supporteront pas longtemps.

En cas de piqûres, ne vous grattez pas ! Plus facile à dire qu’à faire ! Mais c’est important pour éviter toute trace. Ou massez vos piqûres avec du vinaigre de cidre. Pensez aussi aux douches à l’eau froide qui calmeront vos démangeaisons et élimineront la sueur qui peut réveiller vos crises de « gratouille » !

Piqûre de guêpes ou abeilles

 Sachez que ces espèces ne piquent que lorsqu’elles se sentent agressées directement ou indirectement. Si vous faites un geste brusque par exemple.

Si vous êtes piquée, il faut que le dard ou le « poison » parte pour ne pas qu’il se répande dans votre organisme.

Vous pouvez le retirer à l’aide d’un aspivenin (vendu en pharmacie). Mais si vous n’en n’avez pas, approchez votre piqûre vers une source de chaleur, type barbecue ou cigarette. Cela permettra de détruire les toxines. Et appliquez ensuite du froid.

Après toutes ces émotions ou si vous voyez que vous faites une réaction allergique, courez aux urgences !

Morsure de tique

Etre mordue par une tique n’est pas anodin. Et ces vilaines bêtes se répandent dans la nature comme des petits pains, depuis quelques années. Elles se complaisent dans les petits arbustes ou les zones herbeuses des forêts.

Soyez vigilante et préférez vous promener au milieu des allées et non en bordure de bois. Surtout en été. Si vous êtes piquée, la tique s’accroche en général. Elle est donc visible. Il faudra l’enlever avec une pince spéciale (délivrée en pharmacie) ou une pince à épiler. Ne cherchez pas à l’arracher mais faites des tours pour l’enlever entièrement et en douceur. Endormez- la avec de l’éther avant de démarrer.

Le mieux est tout de même de demander conseil auprès d’un pharmacien. Et de surveiller régulièrement vos jambes et vos bras. Les tiques se détachent parfois toute seule et mordent sans que nous nous en apercevions… Elle sont parfois porteuses de maladies provoquant de la fièvre et des courbatures, mais aussi la maladie de Lyme. Très paralysante.

Brûlure de méduse

Visqueuse et transparente en Méditerranée, les méduses sont présentes chaque été. A son contact, ses cellules urticantes sont à l’origine de brûlures.

Si vous êtes piquée, évitez de vous rincer à l’eau douce. Ce qui pourrait amplifier la douleur. Rincez à l’eau de mer en frottant avec du sable. Cela permettra de retirer les particules restées sur la peau.

Si la douleur persiste, pensez aux granules d’Hypericum perforatum 5CH. Prenez-en 3, trois fois par jour.

Epines d’oursins

La douleur est horrible ! Les boules d’épines se cachent dans les rochers et nous surprennent. Mais la douleur est bien présente et transperce notre chaire.

Si vous en êtes victime, munissez-vous d’une pince à épiler pour retirer les épines. Même si un médecin local serait plus préparé pour les retirer avec un matériel adéquat. Faites des bains de pieds à l’huile d’olive pour assouplir votre peau. Pour que les épines partent bien, faites régulièrement des bains de citron.

Venin de vives

Ces poissons sont sournois. Cachés dans le sable de la mer, leurs aiguillons dorsaux diffusent un venin agressif.

Si vous êtes piquée, pensez à vous rapprocher d’une source de chaleur ou privilégiez le poste de secours de la plage. Pensez la prochaine fois à vous munir de chaussures aquatiques !

En bref, profitez mais préservez vous !

Tags: peau, produits naturels

Related Posts

by
Make up artiste depuis plus de 18 ans, j'aime prodiguer mes conseils aux personnes que je chouchoute. Je vous dévoile mes secrets d'expert pour vous sublimer au quotidien.
Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 shares