Crèmes blanchissantes : attention danger !

Creme éclaircissante : attention danger !

Bien souvent pour de mauvaises raisons, les femmes à la peau noire ont recours à une crème éclaircissante ! Un phénomène de plus en plus répendu. On a mené notre enquête.

Selon un rapport de l’OMS publié en 2011, au Nigeria, les trois-quarts des femmes utilisaient régulièrement des produits de blanchiment de la peau. Un phénomène encore très répandu en Afrique subsaharienne qui se transmet en héritage, de génération en génération. De plus, on retrouve cette obsession de la peau claire jusqu’en Europe et notamment en France où de nombreux produits sont en vente libre alors qu’extrêmement nocifs.

La Mairie de Paris a même lancé depuis début novembre une campagne d’information sur leurs dangers, intitulée “Séduire… Oui ! Se détruire… Non !” « Nous organisons cette campagne dans les 18e, 19e et 10e arrondissements de Paris, où vit une importante population afro-antillaise, pour essayer de modifier les comportements », indique Jean-Marie Le Guen, adjoint au maire de Paris, en charge de la santé publique.  « Nous estimons que 15 % à 20 % des jeunes filles utiliseraient ces produits », précise-t-il. 

Crème éclaircissante, c’est quoi ?

Les origines

« Dans l’univers de la mode en Afrique, plus ta peau est claire, plus tu es considérée comme jolie », témoigne Ajuma Nasenyana, mannequin kényane interrogé par l’AFP dans le cadre d’un reportage diffusé en août 2018. 
Au-delà de goûts esthétiques propre à chacune, de nombreuses raisons poussent les femmes noires à vouloir s’éclaircir la peau. Leslie Carombo, cosmétologue et fondatrice de Cosmethnic Consulting explique : « Il y a la peur d’être trop noire, l’idée que le teint métissé ou blanc est plus séduisant et l’impression que l’on sera mieux considérée socialement avec un teint plus clair. Il s’agit bien de causes esthétiques, mais aussi psychologiques, ethnologiques, sociales et éducatives ».
Les marques sont nombreuses à surfer sur la tendance, choisissant d’attribuer l’appellation “éclaircissante” à des produits qui disent vouloir obtenir un teint plus lumineux ou à atténuer les taches brunes mais qui sont en fait des blanchissant.

D’ailleurs, il y a un an, la police avait saisi plus de 2 000 articles cosmétiques interdits dans deux boutiques du boulevard Barbès. Isabelle Mananga, fondatrice de l’association Label Beauté Noire milite depuis longtemps contre ce phénomène dans toute la France. « Dans les lycées où je me rends, les jeunes disent que pour être à la mode, il faut avoir la peau claire, comme les chanteuses Rihanna ou Beyoncé. La réussite de Barack Obama ne facilite pas les choses, car il est métis. Le seul modèle positif noir qu’ils citent est Rama Yade. Il en faudrait beaucoup plus ! »

Les dangers

Malheureusement, un crème éclaircissante ne suit pas un seul schéma de composition.

Les produits à base de cortisone

Les corticoïdes sont l’ingrédient le plus fréquemment utilisé dans ces crèmes. La cortisone est une hormone, utilisée dans le domaine médical. Ayant des propriétés anti-inflammatoires, elle inhibe certaines réactions du corps et de la peau. Elle est utilisée le plus souvent lors d’un choc allergique. Comme elle inhibe certaines cellules, elle est souvent utilisée dans la composition de la crème éclaircissante. La dépigmentation de la peau est en réalité un effet secondaire négatif de la cortisone. Cette hormone naturelle est donc utilisée habituellement pour traiter des problèmes très ponctuels. Consommée en continu, elle peut causer divers problèmes de santé. La cortisone influe sur la régulation du sucre dans le corps et peut donc entraîner du diabète. Les défenses immunitaires peuvent être très affaiblies et pire encore cette même cortisone peut causer de l’hypertension. Risquer un AVC, une embolie, un infarctus. 

Parlons maintenant des effets indésirables sur la peau qui sont bien plus grave qu’une simple dépigmentation.

L’éclaircissement est souvent loin d’être homogène et abîme considérablement la peau. On se retrouve avec une peau marbrée et fripée, en très mauvaise santé.
La cortisone développe les poils, partout sur le corps. En contact avec le visage elle va stimuler la pousse de poils autour des lèvres et sur les joues ! Et une fois le poil stimulé, pas de retour en arrière.  Ces crèmes sont donc extrêmement déséquilibrantes. L’acné comme on le sait est une réponse à un déséquilibre de la peau. Associée à l’affaiblissement des défense naturelles, une invasion de boutons peut vous tomber dessus.

Les produits à base de mercure

La cortisone est une hormone qu’on trouve dans notre corps, c’est sa consommation excessive qui peut provoquer des problèmes de santé. Le mercure lui, loin d’être présent dans nos cellules, est un métal. De plus, c’est un poison extrêmement dangereux qui est impossible à éliminer. On utilise le mercure dans les crèmes blanchissantes parce que ses sels bloquent la production de mélanine. Le mercure détruit les reins, empoisonnant le corps lentement. Des infections peuvent survenir, des caillots de sang et donc à nouveau des risques d’AVC. Comme le foie est également abîmé, le cholestérol grimpe en flèche.
Le mercure provoque également des effets secondaires sur la peau équivalente à ceux de la cortisone.

On espère que vous êtes convaincue d’éviter à tout prix l’utilisation de ces crèmes blanchissantes. Les dangers sont bien trop grands et ne valent absolument pas le coup. Assumez-vous telles que vous êtes, aimez-vous, vraiment ! Votre peau d’ébène est sublime et n’attends que d’être chouchoutée et mise en valeur.

Tags: peau

Related Posts

by
Make up artiste depuis plus de 18 ans, j'aime prodiguer mes conseils aux personnes que je chouchoute. Je vous dévoile mes secrets d'expert pour vous sublimer au quotidien.
Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 shares