La rééducation du périnée : pourquoi et comment s’y mettre ?

Rééducation périnée grossesse

La grossesse, l’accouchement et la ménopause sont des étapes délicates dans la vie d’une femme et s’accompagnent généralement de grands bouleversements physiques et hormonaux.

À titre préventif ou curatif, la rééducation périnéale est fortement recommandée pour aider à traverser ses différentes étapes avec plus de sérénité et améliorer la qualité de vie et la santé des femmes sur le court, moyen, et sur le plus long terme.

Le périnée : un ensemble de muscles trop souvent malmené

Des séances de rééducation du périnée sont souvent préconisées d’office à la suite de ces fameuses grandes étapes qui rythment la vie de beaucoup de femmes (grossesse, accouchement, ménopause…). Car il faut savoir que tous ces événements sont loin d'être anodins et ont un impact plus ou moins important sur la santé du périnée et, par extension, sur la vie quotidienne.
Lors de la grossesse, le poids du fœtus dans l'utérus exerce une forte pression sur le bas-ventre, et si rien n’est fait, les muscles du périnée vont peu à peu perdre en force et en souplesse et vont avoir tendance à se relâcher complètement.
Après 9 mois de grossesse, le périnée est encore une fois mis à mal et soumis à une épreuve physique pour le moins brutale : l’accouchement.
Lors d’un accouchement par voie basse, les tissus du périnée sont amenés à se détendre et à se déformer afin de laisser passer le bébé. Mais dans certains cas, la distension des tissus est insuffisante et l’accouchement provoque des déchirures périnéales.
Enfin, après la naissance de l’enfant, durant la période du post-partum et au moment de la ménopause, les changements hormonaux entraînent presque automatiquement un relâchement musculaire général qui, s’il n’est pas pris en compte, augmente encore davantage les risques de dysfonctionnements.
Au programme, risques de fuites urinaires, d’incontinence urinaire ou incontinence fécale, descente d’organes, prolapsus et une baisse des sensations ressenties lors des rapports sexuels. On a connu plus réjouissant...

Rééducation périnée en faisant du sport

En quoi consiste la rééducation du périnée ?

 

La rééducation périnéale débute généralement entre 7 et 8 semaines après l’accouchement, afin de laisser au corps le temps de se remettre, et peut être encadrée par différents professionnels de santé (sage-femme, médecin gynécologue ou kinésithérapeute) selon l’état physique de la patiente.
Le but des séances de rééducation est avant tout de permettre aux muscles qui constituent la zone du périnée de retrouver un certain tonus musculaire après une période de sur-sollicitations ou de bouleversements (grossesse, accouchement, post-partum ou au moment de la ménopause). Mais bien que l’objectif final soit le même, la rééducation du périnée peut se décliner autour de différents types de séances et exercices :
  • Rééducation du périnée à l’aide d’une sonde vaginale (par électrostimulation et biofeedback)
  • Rééducation périnéale manuelle
  • Rééducation du périnée avec une participation active ou passive de la femme (exercices de contractions des muscles du périnée en présence de la sonde)
  • Rééducation associée à des exercices de respiration (le muscle du périnée est d’ailleurs considéré comme un 2d diaphragme)
  • Rééducation du périnée associée à une rééducation abdominale (les muscles abdominaux permettent une meilleure protection du périnée)
Dans certains cas spécifiques, le professionnel de santé qui prendra en charge les séances de rééducation pourra également préconiser d’autres techniques de rééducation périnéale complémentaires comme le yoga, la méthode Pilates, la méthode De Gasquet (qui s’inspire du yoga), l’eutonie (qui travaille sur la relation corps/esprit), la méthode Feldenkrais, les boules de Kegel ou la pratique de l’œuf de Yoni.

Comment s’organisent les séances de rééducation du périnée ?

Une séance de rééducation dure environs 30 minutes.
La première séance consiste généralement en un simple entretien avec le professionnel de santé et permet d'établir le profil de la patiente, et l’histoire de sa grossesse et de son accouchement. Lors de cette séance, le thérapeute peut également être amené à réaliser un premier toucher vaginal afin d'évaluer rapidement la tonicité musculaire du périnée et pouvoir ainsi établir un diagnostic et un programme de rééducation sur-mesure.
Durant les séances de rééducation suivantes, le thérapeute va proposer une série d’exercices visant à apprendre à la patiente à prendre conscience des différents muscles qui composent son périnée (les muscles situés entre l’os du pubis et le coccyx, les muscles autour du vagin et les muscles élévateurs de l’anus), et d’apprendre à les verrouiller au repos et lors d’un effort.
Certains exercices peuvent également être demandés à la patiente en complément des séances afin de maximiser les résultats du travail de rééducation et accélérer le retour à une vie normale et plus sereine.
Réeducation périnée de la femme enceinte
22 février 2021
Melinda maquilleuse professionnelle
Mélinda

Make up artiste depuis plus de 18 ans, j'aime prodiguer mes conseils aux personnes que je chouchoute. Je vous dévoile mes secrets d'expert pour vous sublimer au quotidien.

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Idées Shopping

pinterest-p
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram