Enlever un tatouage, c’est possible avec des techniques bientôt révolutionnaires

Elever un tataouage, les méthodes qui marchent

Désormais le tatouage a pris une grande place dans le monde beautyworld, ce phénomène n’est plus du tout réservé aux motards et au rock’n roll. Je vous promets que des techniques existent pour enlever un tatouage que l’on regrette dont deux qui feront à coup sûr un énorme buzz à leur sortie.

Enlever un tatouage raté, prénom d’un ex ou bien lassitude….

Indélébile, permanent, une fois le tatouage dessiné il s’accroche à vous pour toujours. Malheureusement, on connaît tous une personne tatouée qui a agit sur un coup de tête, non ?

On sait tous qu’une solution existe, le laser mais il faut être courageuse car cette méthode est très douloureuse et avoir en prime un porte-monnaie bien accroché parce que les séances de laser sont très onéreuses.

On lance les paris, les filles ? Deux nouvelles méthodes qui feront le buzz !

Encre nouvelle génération :

Une super découverte a vu le jour grâce à un pari complètement fou que s’est lancé une équipe d’ingénieur-chimiste à New-York. Ils ont réussi à mettre au point une encre permanente dans un premier temps et à la fois éphémère à tout moment.

Je vous explique, vous réalisez un tatouage avec cette encre avant-gardiste, elle réagit exactement comme l’encre habituelle utilisée par les tatoueurs. A la différence, qu’elle contient une solution qui lui permet de devenir effaçable à n’importe quel moment de votre vie.

Cette encre n’est malheureusement pas encore commercialisée car elle est en phase de recherches mais vivement qu’on puisse la retrouver chez nos tatoueurs préférés mais ce qui est sûr, elle bouleversera ce monde artistique.

Une crème prometteuse pour enlever un tatouage:

Un étudiant canadien a développé une crème surprenante. Elle est en effet capable d’enlever un tatouage permanent en utilisant les réactions immunitaires de notre corps. En effet, l’encre injectée sous la peau stimule une réponse immunitaire des cellules “macrophages”. Elles migrent directement vers la zone tatouée pour absorber le corps étranger (l’encre). Mais certaines de ces cellules se fixent sur place car elles sont gorgées d’encre et deviennent inactives, ce qui permet au tattoo de rester visible. D’autres macrophages prennent le relais avec le temps, ce qui explique que les tatouages fadissent au fil des années.

C’est précisément sur ces cellules qu’Alec Falkenham s’est focalisé. Sa crème stimule les cellules macrophages mangeuses d’encre afin d’éliminer les pigments incrustés sous le derme. Une solution à ne pas oublier, sans douleur, non-invasive et qui ne laisse aucune vilaine cicatrice… Elle a tout bon 🙂

A vous, peau neuve quand votre passé vous colle à la peau !

En attendant que ces deux méthodes fassent fureur en France, d’autres remèdes existent déjà chez nous pour en finir avec le tatouage ad vitam aeternam.

La dermabrasion :

Cette technique visant à retirer la couche supérieure du derme par de petites meules qui grattent l’épiderme tatoué. Elle permet d’enlever un tatouage plus désiré et le mieux est de la réaliser chirurgicalement souvent sous anesthésie locale par un dermatologue. Le prix est en fonction de la taille et des couleurs utilisées mais la dermabrasion peut coûter jusqu’à 800 €.

Peeling chimique maison :

A ce qui parait ça marche, fabriquez vous même votre peeling. Pour cela, il vous faut mélanger à dose égale un soin exfoliant aux noyaux d’abricot, ajoutez une huile à la vitamine E et du gel à l’aloe vera.

Appliquez généreusement votre mixture jusqu’à totalement recouvrir votre tatouage. Effectuez des petits mouvements circulaires sur la zone tatouée pour faire pénétrer le mélange dans la peau. Laissez poser entre 5 et 10 minutes et ensuite lavez vous à l’eau froide. Répétez cette opération jusqu’à quatre fois par jour pendant un mois et l’encre devrait commencer à dire au revoir à votre peau.

Cette méthode fonctionne grâce à l’acide glycolique contenu en forte quantité dans les noyaux d’abricot. Ce peeling inflige une brûlure chimique limitée à l’épiderme et débarrasse la peau des pigments d’encre. Le résultat est progressif, il faut savoir prendre son mal en patience. Très sincèrement, cette méthode est douce mais je ne pense pas que votre tatouage se fera vraiment la male avec !

La cryochirurgie :

Quand à elle, la cryochirurgie consiste à faire givrer le tatouage puis le brûler avec de l’azote liquide.

Comme vous pouvez le voir, les tatouages ne sont plus si éternels que ça….

Et vous, un regret de ce côté là ?

Étiquettes : ,

Related Posts

by

Make up artiste depuis plus de 18 ans, j’aime prodiguer mes conseils aux personnes que je chouchoute. Je vous dévoile mes secrets d’expert pour vous sublimer au quotidien.

Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares